switch / case

Description

Tout comme l'instruction if, l'instruction switch / case ("communtateur de cas" en anglais) contrôle le déroulement des programmes. L'instruction switch / case permet au programmeur de construire une liste de "cas" (ou possibilités) à l'intérieur d'accolades. Le programme teste chaque cas avec la variable de test, et exécute le code si une correspondance (un test VRAI) est trouvé.

switch / case est légèrement plus flexible qu'une structure if / else en ce sens que le programmeur peut définir si la structure switch devra continuer à tester les cas sous la forme d'une liste, même après avoir trouvé une correspondance. Si l'instruction break n'est pas trouvée après avoir exécuté le code d'une condition vraie, le programme continuera à tester les conditions restantes parmi les cas restants. Si une instruction break est rencontrée, le cas fait sortir de la structure, de la même façon que pour une construction if / else if.

Paramètres

Exemple / Syntaxe

  switch (var) { // debut de la structure
    case 1: // cas 1
      //faire quelque chose quand la variable est égale à 1 (càd sir var == 1)
      break;
      // l'instruction break est en option
    case 2: // cas 2
        //faire quelque chose quand la variable est égale à 2 (càd sir var == 2)
      break;
      // l'instruction break est en option

    default: // cas par défaut
      // si aucune condition n'est vraie, le code par défaut sera exécuté
      // le cas default est optionnel (non -obligatoire)
  }

Conseils de programmation

Pour éviter les comportements inattendus, il est important de mettre une instruction break à la fin du code de chaque cas. Il n'y a que dans le cas de conditions imbriquées entre-elles qu'on pourra ne pas mettre le break.

On peut utiliser des caractères après les instructions case.

Les conditions de cas ne doivent pas nécessairement être listée de façon chronologique ou progressive.

Commentaires utilisateurs

Aucun commentaire